Pappy Boyington – Original

900.00  TTC

  • Huile sur lin, format 80 x 60 cm.
  • Vendu avec caisse américaine en bois noir. Le cadre augmente la taille du produit final. Le cadre sur la photo est à titre indicatif.
  • Livraison gratuite en France métropolitaine.

👉🏼 Reproduction de ce tableau en vente ici.

CONFIEZ-MOI VOTRE UNIVERS ET J’EN FERAI UN TABLEAU.

Rupture de stock

Partager

Description

Pappy Boyington : la conception du tableau :

 

Le vrai Pappy Boyington :

Gregory «Pappy» Boyington ( – 1988) est un pilote de chasse américain. Il est titulaire de 28 victoires homologuées dont six en Chine. C’est lors de ce séjour dans ce pays qu’il hérite du sobriquet de «Pappy». Il est alors le pilote le plus âgé de son unité. En ,  on le croit mort au combat. Il reçoit donc la Médaille d’Honneur à titre posthume et on l’élève au rang de lieutenant-colonel. En réalité, il survit au crash de son avion et les Japonais le capturent. Il retrouve la liberté 20 mois plus tard et meurt en d’un cancer. Son histoire donnera la série télévisée américaine Les Têtes brûlées. L’acteur Robert Conrad y interprètera son personnage.

Mon client est un vrai passionné d’aviation militaire :

Et il n’en est pas à sa première commande de tableaux sur le sujet. Il les commande d’habitude auprès d’un nombre réduit d’artistes peintres qu’il trie sur le volet. Je suis donc fière de compter parmi ces artistes privilégiés. D’ailleurs, nous avions déjà eu affaire ensemble il y a quatre ans. À l’époque, je lui avais peint un rafale qui sera disponible en reproduction ultérieurement.

Robert Conrad figurera sur le tableau :

Bien qu’il ait rencontré une fois dans sa vie le vrai Pappy Boyington, mon client a préféré que je peigne Robert Conrad sur sa toile. Mais la photo qu’il m’a confiée n’était pas nette du tout, notamment au niveau du visage. J’aurais eu toutes les difficultés du monde à la reproduire.  J’ai donc parcouru Internet à la recherche d’une photo de meilleure qualité. Je devais raccorder un autre visage de Robert Conrad sur la photo initiale. Un exercice un brin sportif ! Même combat pour les gants. L’acteur ne les porte que sur le tableau. Ce modèle de gants porte un nom précis. C’est ainsi que j’ai pu les retrouver, eux aussi, sur Internet et les reproduire sur le tableau. J’ai oublié ce nom. Il n’est pas très compliqué pourtant. Mais bref…

Le tableau est terminé : il faut attendre le séchage. 

C’est une peinture à l’huile. Il faut donc la laisser sécher un peu avant de la livrer au client. En fait, l’huile ne sèche pas : elle durcit. On appelle ce processus la siccativation. Et elle durcit d’autant plus vite que l’on peint en couche fine. Pour un artiste travaillant en épaisseur, l’attente sera plus longue avant de pouvoir livrer sa toile à son client. C’est aussi la raison pour laquelle une peinture à l’huile doit être aérée, ne devant pas être mise sous verre ou isolée par une couche prématurée de vernis. Je recommande à mes clients d’attendre au moins six mois pour faire vernir leur toile (je peins en couches très fines). S’ils sont géographiquement proches de moi, je la vernis pour eux. Si une protection est nécessaire avant ce délai, on peut appliquer du vernis à retoucher après l’achèvement de l’oeuvre pour la protéger temporairement.

Saviez-vous que chaque couleur ne durcit pas à la même vitesse ? 

Les noirs, l’outremer et le vermillon par exemple restent utilisables assez longtemps sur ma palette. À l’inverse, les ombres (naturelles et brûlées), et les cadmiums durcissent plus rapidement. Tout dépend de la composition chimique des pigments. Je dois donc les travailler différemment. J’évite toutefois de fluidifier ces huiles avec de l’essence de térébenthine ou du White Spirit. C’est une horreur pour les poumons et l’assurance de maux de tête garantis. Comme je peins en couches fines, je mets très peu de couleurs sur ma palette. Cela m’évite de trop gâcher. Et je range ma palette dans une boite hermétique à chaque fois que je ne l’utilise pas. Elle est ainsi à l’abri de l’air.

Fluidifier ses peintures à l’huile… avec de l’eau !!!

Eh oui ! Le mariage tant improbable de l’huile et de l’eau est désormais possible ici. Je suis devenue une adepte inconditionnelle de la peinture à l’huile Cobra. Je l’utilise seule ou diluée. Je peux aussi la mélanger avec des peintures à l’huile classique. Elle est d’une très belle onctuosité, très agréable à travailler. Et elle viendra, à terme, remplacer tous mes autres tubes une fois ceux-ci terminés.

  • Pappy Boyington, portrait du personnage de la série TV “Têtes brûlées”.
  • Huile sur lin, format 80 x 60 cm.
  • Vendu avec caisse américaine en bois noir. Le cadre augmente la taille du produit final. Le cadre sur la photo est à titre indicatif.
  • Livraison gratuite en France métropolitaine.

👇🏼 Reproduction de ce tableau en vente ici. 

Pappy Boyington – Reproduction

👆🏼Haut de page 👆🏼

Informations complémentaires

Cadre

Avec cadre

10 % de réduction !

À valoir pour tout premier achat de l'un de mes tableaux originaux ou pour une première réalisation de votre choix sur commande !

Pour en profiter, abonnez-vous à ma newsletter pour vous tenir informé(e) de mes prochaines promotions, nouveaux tableaux et mes expositions à venir !

En vous abonnant, vous comprenez que conformément à notre
politique de confidentialité, vos données personnelles ne seront pas
communiquées et ne seront utilisées que dans le cadre de l'abonnement

à la newsletter. J'ai lu et je valide en cochant la case :

MERCI

Vous êtes désormais abonné(e)

et allez recevoir très bientôt votre code de réduction par mail.
À très bientôt !